Hébergement

Choisir un bon hébergement‌ 

Le choix d’un hébergeur de qualité est essentiel pour votre référencement et la sécurité de votre site, préférez un hébergeur dont l’IP se situe en France.

Contrôlez la version du Php ( 7.4 aujourd’hui ) qui déterminera la possibilité d’installation de composants récents, le temps de chargement des pages, enfin évitez les hébergements gratuits avec ou sans publicités.

Hébergement mutualisé ou dédié ? un mutualisé pourquoi pas si vous optez pour un mutualisé “pro”. Dédié oui c’est la meilleure solution, à la condition d’avoir les compétences nécessaires.
Avec l’arrivée de Joomla 4 et de WordPress 5 il faut un serveur en version Php7 mini. 

Voici un exemple de prestataires ou vous pouvez prendre votre hébergement  : Amen, Ovh, Lws le prix varie de 30 à une centaine d’euros par an pour un hébergement mutualisé

Vous pouvez passer avec des professionnelles qui proposent des solutions avec des serveurs dédiés directement paramétrés prêt à administrer. 

Il existe 3 grandes familles et types d’hébergement web :

  • Hébergement mutualisé (en colocation ou partagé)
  • Hébergement dédié
  • Hébergement VPS (Serveur Privé Virtuel)

Un hébergement mutualisé consiste à séparer une machine physique (un serveur) en plusieurs hébergements revendables. Avec ce type d’offre, vous êtes alors colocataire de la machine et à ce titre vous avez droit à d’en utiliser les ressources (processeur, RAM, espace disque) avec toutefois quelques limitations.

Ce type d’hébergement est parfait pour héberger un blog ou un site web d’entreprise. C’est en fait idéal dans le cas d’un site qui n’a pas énormément de visites et ne consomme pas beaucoup de ressources. C’est le type d’offre le moins cher sur le marché et un des plus répandus.

Un hébergement dédié, on vous propose un serveur physique au complet qui sera hébergé dans les locaux de l’entreprise qui vous vends la solution. Vous pouvez choisir le système d’exploitation que vous souhaitez à l’installation (Windows ou Linux). Ce type de machine est intéressant si vous avez des connaissances (ou quelqu’un à disposition) en administration système et que vous souhaitez disposer de toutes les ressources en plus d’avoir le

contrôle total sur votre machine. En général, ce type de serveur est réservé aux gros projets : E-commerce, grosses applications (intranet, extranet) et sites web à haut traffic.

Faites toutefois attention : un problème logiciel sera rarement pris en compte (gratuitement) par le service à la clientèle. Vous êtes responsables de la configuration et de l’installation de logiciels. Par contre, s’il y a des problèmes au niveau de la machine, ils pourront vous aider.

Un serveur privé virtuel dispose, à toute fin pratique, des mêmes caractéristiques qu’un hébergement dédié, mis à part pour la structure matérielle. Dans le cas d’un VPS, vous disposez d’une machine virtuelle installée sur un serveur (en général très puissant) mais le serveur physique n’est pas à vous. En général, vous payez pour des ressources sur cette machine en fonction de vos besoins (RAM, processeur, espace disque).

Cette solution est à mi- chemin entre l’hébergement mutualisé et le serveur dédié. Vous faites de la colocation de serveur mais vous avez votre propre machine et votre propre système d’exploitation.

Cette solution est pour les gens qui nécessitent absolument d’avoir leur propre système d’exploitation (Accès SSH, sécurité, serveur de mails , applications nécessitant des installations de composants spéciaux).

Le coût est donc beaucoup plus abordable qu’un serveur dédié et l’évolutivité (RAM, processeurs, espace disque) est configurable à souhait.